Navigation Menu+

L’EUROPE : un portrait possible ?

Posted on Jan 16, 2016

Il est très difficile de définir une identité européenne, tellement les héritages sont divers et parfois contradictoires.

L’idée même de questionner l’identité européenne exclusivement sur l’histoire de ce continent peut être remise en question : une identité collective peut-elle se réduire à la seule fidélité au passé ? Il n’existe pas d’identité collective immuable, figée une fois pour toute.

L’objet culturel européen est donc fondamentalement un objet en mouvement fait du lien entre différentes parties. Finalement l’unité de la culture européenne réside dans sa manière de gérer les différentes identités régionales, nationales, religieuses, culturelles qui la constituent en tirant profit de cette pluralité.

Cette Europe aux limites mouvantes constitue un espace fragmenté que 4 EEMCP2 explorent à partir d’entrées différentes et complémentaires.

Leur intervention se présente sous la forme de trois documents destinés à nourrir la réflexion et les productions des élèves, pour le projet PORTRAIT(S) D’EUROPE(S).

Introduction : L’Europe : un portrait possible ? par Edouard COLIN, EEMCP2 en histoire-géographie (LONDRES)

L’Europe, un lieu. L’objet Europe à travers les cartes, par Stéphane GALLARDO, EEMCP2 en histoire-géographie (Vienne)

L’objet Europe : un objet culturel, un objet de mémoire ? par Armelle PHILIP, EEMCP2 en histoire et géographie (COPENHAGUE)

L’Europe ; des femmes, des hommes, des idées et des projets. L’objet Europe… une tentative de définition. Une entrée par la Science par Myrtille GARDET, EEMCP2 Sciences Physique Chimie (COPENHAGUE)

Conclusion : L’Europe : un portrait, des portraits en réseau par Edouard COLIN, EEMCP2 en histoire-géographie (LONDRES)

CE QUE LE PROJET N’EST PAS :

– pas une histoire de l’Europe : grands lieux, grands hommes,… (type fiches wikipedia)

– pas une histoire des arts sur les courants artistiques…

– pas une histoire de la construction européenne et des institutions, de leur fonctionnement …

autant de sujets pertinents mais non retenus dans le projet PORTRAITS d’EUROPE résolument axé sur la découverte, la recherche, le contact direct des élèves avec les femmes, les hommes et les villes où se trouvent implantés nos établissements.

Il s’agit d’une démarche active centrée sur des ancrages locaux donnant lieu à des productions originales élaborées par les élèves eux-mêmes pour favoriser le dialogue entre établissements, à partir de problématiques communes permettant de mieux approcher la pluralité de l’EUROPE.

« L’Europe est un nom, qui en évoque un autre, celui d’ « auberge espagnole ». Il vaut tout simplement ce qu’on y apporte. Aujourd’hui en Europe, nous voyons bien les dangers de toute simplification démagogique. L’Europe est un grand puzzle- très difficile à mettre ensemble et très facilement réduit à un tas de fragments disloqués. Cette étrange activité qu’on nomme la culture a la possibilité de traverser et même de transgresser toutes les barrières à la recherche d’une unité fondamentale.

Pas une unité de slogans, pas une unité dans les formes ; une unité qui naîtrait du respect de la vraie richesse qui se cache au sein de la richesse aveuglante de la diversité » Peter Brook.


 

Remarque : Si vous participez à l’un des projets de « Portraits d’Europe » accédez au dossier de ressources présent sur l’espace de partage commun après inscription. En cas de doute s’adresser au référent du projet.